Projet

La Poste Restante, un projet de rêve.

Transformer le Tri Postal en un centre culturel habité, tel est l’horizon qui se dessine, au plus proche de celles et ceux qui habitent et rêvent cette friche industrielle monumentale.

Au coeur de ce projet résident CASA HAS, associations qui depuis leurs origines défendent une vision élargie de ce que l’on nomme le «travail social» : à l’exclusion sociale est opposé ici-même et depuis des années un processus de rapprochement avec la ville, la «Villa Médicis» étant un lieu où vivent et exercent certes des travailleurs spécialisés, mais aussi des artistes, des étudiants, des associations diverses, potentiellement toutes celles et ceux qui font la ville, voire la réinventent.

Nous voici réunis afin de créer un centre-ville habité en premier lieu par celles et ceux qui, aujourd’hui, n’ont pas droit de cité et qui l’habitent d’une manière telle que l’ensemble des avignonnais peut ici se retrouver chez soi. C’est à notre sens la condition même d’un travail social remarquable, efficace, d’une inclusion réussie : en renversant les polarités, en faisant d’un lieu qui ne sert à rien un lieu qui sert à tout et à tous, en créant avec ceux que la ville refoule un lieu où la ville entière est la bienvenue.

NAC (Notre Atelier Commun) et le PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines) s’associent pour accompagner CASA- HAS Vaucluse dans ce chantier d’envergure, l’empruntant aux fondamentaux de cette association créée en 2001 et qui occupe aujourd’hui dans des conditions précaires la cour du TRI Postal, en attendant de pouvoir co-investir l'ancien centre du TRI Postal pour le projet de la solidarité urbaine.

L'étude de faisabilité et de programmation de ce projet est financé par l’ANAH, le fond de dotation d’HAS, la Ville d’Avignon, le Grand Avignon et des donateurs privés, passés et futurs...

Projet
Projet
Projet

Partager cette page

Repost 0